Communiqué de presse

<< Back
July 25, 2019 at 9:00 AM EDT

LE COMITÉ SPÉCIAL DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE HBC FAIT LE POINT SUR L’EXAMEN DE LA PROPOSITION DE PRIVATISATION DU GROUPE D’ACTIONNAIRES DE HBC

Invite un certain nombre d’actionnaires à faire part de leurs commentaires sur la proposition

TORONTO ET NEW YORK – Le 25 juillet 2019 – Le comité spécial du conseil d’administration de la Compagnie de la Baie d’Hudson (TSX : HBC) (« HBC » ou la « compagnie ») a publié aujourd’hui une mise à jour au sujet de sa proposition en révision du 10 juin 2019 concernant la privatisation de la compagnie, d’un groupe d’actionnaires de HBC (y compris le gouverneur et président exécutif de HBC) au prix de 9,45 $ par action, en espèces. Conformément à son obligation d’agir au mieux des intérêts de la compagnie et de tous ses actionnaires, et en consultation avec ses conseillers financiers et juridiques indépendants, le comité spécial se penche sur cette proposition et d’autres solutions stratégiques.

Dans le cadre de ce processus, le comité spécial a invité un bon nombre d’actionnaires à faire part de leurs commentaires sur la proposition de privatisation directement au comité spécial et à ses conseillers financiers au cours des prochaines semaines.

Le comité spécial a aussi pris connaissance de l’offre non sollicitée et de la lettre adressée aux actionnaires de HBC par The Catalyst Capital Group Inc. (« Catalyst ») d’acquérir jusqu’à 14 836 795 actions ordinaires de la compagnie au prix de 10,11 $ par action ordinaire, en espèces. Le comité spécial examinera ce développement pendant son examen en cours.

Le comité spécial a mandaté Valeurs Mobilières TD Inc. à titre d’évaluateur indépendant pour la préparation d’une évaluation officielle des actions ordinaires de la compagnie conformément au Règlement 61-101 sur la protection des porteurs minoritaires dans les transactions particulières. Le comité spécial a également fait appel aux services de J.P. Morgan Securities en tant que conseiller financier, de Centerview Partners LLC en tant que conseiller spécial et de Blake, Cassels & Graydon LLP en tant que conseiller juridique dans le but de le seconder dans ce processus. Il a également retenu les services de firmes d’évaluation immobilière et de conseillers en planification afin d’aider le comité spécial, ses conseillers et Valeurs Mobilières TD Inc. à évaluer l’actif immobilier de HBC.

HBC n’a pas l’intention de commenter ou de divulguer d’autres faits nouveaux au sujet de son évaluation, à moins qu’il ne juge approprié ou nécessaire de le faire.

Énoncés prévisionnels

Certains énoncés formulés dans le présent communiqué sont des énoncés prévisionnels en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, y compris, mais sans s’y limiter, des déclarations concernant : la proposition de privatisation reçue par la compagnie, dont les modalités, l’examen et l’évaluation et autres mesures proposées par le comité spécial, et autres déclarations ne représentant aucun fait important. Souvent, mais pas toujours, les énoncés prévisionnels peuvent être repérés par l’utilisation de termes prospectifs comme « peut, s’attendre à, croire, estimer, planifier, pourrait, devrait, voudrait, perspectives, prévoir, anticiper, continuer » ou en employant la forme négative des termes ou leurs variantes, ainsi que de termes analogues.

Même si HBC croit que les énoncés prévisionnels contenus dans le présent communiqué de presse reposent sur des renseignements et des hypothèses qui sont à jour, raisonnables et complets, ces énoncés sont par nature assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon marquée des attentes et plans de la direction formulés dans lesdits énoncés, notamment, mais sans s’y limiter, les facteurs suivants dont plusieurs ne dépendent pas du Groupe et dont les répercussions pourraient être difficiles à prévoir. (a) la possibilité que la compagnie, son conseil d’administration, son comité spécial et le groupe d’actionnaires de HBC qui proposent la privatisation de la compagnie ne réussissent pas à s’entendre sur les modalités de la privatisation proposée ou ne donnent aux actionnaires la possibilité de voter en faveur ou d’accepter cette proposition de privatisation; (b) la possibilité que les modalités d’une entente définitive relative à un projet de privatisation soient différentes de celles qui sont actuellement envisagées; (c) si une entente définitive est conclue, le fait de ne pas obtenir ou de ne pas satisfaire, en temps opportun ou autrement, aux exigences en matière d’approbation des actionnaires et des organismes de réglementation et aux autres conditions de clôture nécessaires pour réaliser une opération de privatisation; (d) les risques liés au crédit, au marché, aux devises, à l’exploitation, aux biens immobiliers, aux liquidités et au financement en général, y compris les changements dans les conditions économiques, les taux d’intérêt ou les taux d’imposition; (e) les risques et incertitudes liés à la gestion de l’information, à la technologie, à la chaîne d’approvisionnement, à la sécurité des produits, à l’évolution des lois, à la concurrence, à la saisonnalité, au prix des marchandises et aux activités et (f) d’autres risques découlant des activités de la compagnie ou de facteurs indépendants de sa volonté qui pourraient avoir une incidence défavorable importante sur la compagnie ou sur sa capacité à concrétiser la proposition de privatisation.

HBC met en garde contre le fait que la liste de facteurs et d’hypothèses importants qui précède n’est pas exhaustive et que d’autres facteurs pourraient également avoir des répercussions négatives sur ses résultats. Pour plus de renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de HBC soient différents des attentes actuelles, veuillez consulter la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de HBC du 3 mai 2019 ainsi que les autres documents publics de HBC, disponibles sur les sites www.sedar.com et www.hbc.com

Les énoncés prévisionnels dans le présent communiqué décrivent les attentes de HBC à la date du présent communiqué et, par conséquent, peuvent être modifiés après cette date. Sous réserve des exigences des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables, HBC ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser les énoncés prévisionnels qui se trouvent dans ce communiqué, à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. Les lecteurs sont avisés de ne pas se fier sans réserve à ces énoncés prévisionnels.

À propos de HBC

HBC est un détaillant diversifié qui vise à stimuler le rendement des magasins de grande qualité et de leurs plateformes omnicanaux et à faire ressortir la valeur des biens immobiliers. Fondée en 1670, HBC est la plus ancienne entreprise en Amérique du Nord. Le portefeuille de HBC compte aujourd’hui des magasins de luxe, des grands magasins haut de gamme et des boutiques de mode à bas prix, avec plus de 300 magasins et environ 40 000 employés dans le monde. Les principales entreprises de HBC en Amérique du Nord incluent Saks Fifth Avenue, la Baie d’Hudson, Lord + Taylor, et Saks OFF 5TH. HBC détient également d’importants placements dans des coentreprises. Elle s’est associée à Simon Property Group Inc. dans la coentreprise HBS, qui détient des propriétés aux États-Unis. Au Canada, elle s’est associée au Fonds de placement immobilier RioCan pour constituer la coentreprise RioCan-HBC. HBC s’est associée à SIGNA Retail Holdings pour des coentreprises immobilières et commerciales en Europe.

Relations avec les investisseurs :

Jennifer Bewley, 646-802-4631

jennifer.bewley@hbc.com

Média :

Comité spécial

Sard Verbinnen & Co.

Liz Zale, 212-687-8080

Meghan Gavigan, 415-618-8750

HBC-SVC@sardverb.com

Compagnie

Andrew Blecher, 646-802-4030

press@hbc.com